Maïe Kitamura

Architecte du Patrimoine
Diplômée du Centre de Hautes Etudes de Chaillot, major
Architecte dplg de l'Ecole d'Architecture Paris-Belleville
Enseignante/ chercheur à l'Ecole d'architecture de Paris-Belleville

Maïe Kitamura mène des projets de restauration de monuments historiques depuis 2007 et elle crée la société Rl& Associés en 2014 avec Didier Repellin, Architecte en Chef des Monuments Historiques (h), et Sixte Dousseau de Bazignan.
Elle travaille en particulier sur le Domaine de la Chaize dans le Beaujolais, qui allie restauration du château XVIIe dans les règles de l'art et création à travers la conception contemporaine des aménagements du chai historique ; ou les commerces du Grand Hôtel-Dieu, demandant une adaptation aux contraintes commerciales dans un monument historique majeur ; ou encore la restauration du Parc des Sources de Vichy actuellement en cours, traitant de 6 hectares de parc et d'architectures Art nouveau ; classés Monument historique et Patrimoine mondial en plein coeur de la ville.
Le patrimoine du XXe siècle est aussi au coeur de ses réflexions : cahier d'entretien du Couvent de la Tourette, études sur les Erables de Jean Dubuisson, l'Hôtel de ville de Grenoble de Novarina ou encore l'Auditorium de Lyon. Aussi, des projets divers faisant appel à des savoirs faire pointus l'ont passionnée, comme la restauration de l'Horloge Charvet à Lyon, des cahiers de recommandation pour la Ville de Lyon ou des projets dans le Midi, comme l'Hôtel des monnaies de Villemagne l'Argentière, les salles d'audience du Palais de Justice de Nîmes ou encore l'étude pour la restauration du Château Laurens à Agde.
Elle est également enseignante-chercheur à l'Ecole d'architecture de Paris-Belleville. A ce titre, elle a mené une étude pour l'UNESCO dans le cadre de la nomination de Lo Manthang, petite cité historique de culture tibétaine au Népal, au patrimoine mondial. Comme enseignante, elle organise un atelier sur la contrainte sismique sur le patrimoine de la cité médiévale de Rhodes, en Grèce, et a enseigné le projet architectural et urbain sur le centre historique parisien et sa périphérie. Maïe Kitamura a travaillé à la conservation des temples d'Angkor au Cambodge au sein de l'APSARA et enseigne régulièrement, avec l'Ecole de Chaillot, pour former des architectes du patrimoine au Cambodge et au Vietnam.